apnée du sommeilPlus qu’un simple ronflement, le Syndrome d’Apnées du Sommeil ou SAS peut avoir des conséquences graves sur la santé. Le symptômes de cette maladie se manifeste par des arrêts involontaires de la respiration se produisant durant le sommeil. Ces arrêts respiratoires peuvent durer de 10 à 30 secondes et ils se produisent plusieurs fois par nuit. Dans les cas les plus graves d’apnée du sommeil, ce sont jusque 30 arrêts respiratoires qui peuvent être comptés sur une même heure.

Les personnes souffrant d’apnée du sommeil ne peuvent avoir un sommeil réparateur. Ils sont donc fatigués dès le réveil, ont des maux de tête fréquents et ils somnolent durant la journée.

Les causes des apnées du sommeil sont liées à un relâchement des muscles de la gorge et de la langue. Ceci a pour conséquence de bloquer le passage de l’air lors de la respiration. Dans des cas plus rares, ces apnées sont causées par un mauvais fonctionnement du cerveau, qui cesse d’envoyer l’ordre de respirer aux muscles respiratoires. Ce type d’apnées est plus fréquentes chez les personnes souffrant d’une maladie cardiaque ou d’une maladie neurologique.

Les personnes à risques sont des personnes ronflant de façon importante et des personnes en surpoids. Si la majorité des personnes souffrant d’apnée du sommeil ronflent bruyamment, il ne faut toutefois pas confondre ronflement et apnées.

Si elle n’est pas traitée, sur le long terme, l’apnée du sommeil peut entraîner des maladies cardiovasculaires, de la dépression et des accidents du travail ou de la route dus à la somnolence en journée.

 

 

Recherches récentes

apnée du sommeil, SOMMEIL, apnée du sommeil causes