anti-ronflementDormir la nuit à côté d’un ronfleur n’est jamais aisé. Le sommeil se trouve clairement perturbé par le niveau sonore du ronflement. Il existe pourtant quelques petites astuces à utiliser pour limiter au maximum les dégâts. Le ronflement est en principe plus amplifié lorsque la personne dort sur le dos. Aussi, lorsque le ronfleur fait trop de bruit, il faut le pousser sur le ventre ou sur le côté. Si vraiment cette technique ne suffit pas, de légers sifflements pourront venir à bout des ronflements intempestifs. Il faut alors siffler dans l’oreille du l’oreille pour espérer qu’il s’arrête de ronfler. Bien que cette méthode soit efficace, elle perturbe aussi le sommeil du ronfleur qui a tendance à se réveiller.

Le ronflement est un réel problème pour la personne qui tente de dormir à côté. Si vraiment le fait de dormir dans une position différente ne résout pas le problème, il y a l’option des boules Quies. Les boules Quies permettent de s’isoler et de ne plus entendre les ronflements de son voisin. Le ronfleur peut également essayer de prendre des tisanes favorisant l’endormissement à base de verveine, de tilleul ou de camomille, juste avant d’aller se coucher. Le sommeil étant ainsi favorisé, le ronflement peut être évité. Parmi les astuces de grand-mère à tester, il y a l’huile essentielle de lavande. L’essence de lavande est bénéfique pour les voies respiratoires. Il faut donc déposer une micro-goutte d’essence de lavande dans chaque narine, après s’être bien mouché. Le nez est dégagé et la respiration facilitée.

Recherches récentes

tisane anti ronflement, astuce anti ronflement, caisson insonorisé pour dormir, huile essentielle anti ronflement, astuces anti ronflement